28 novembre 2018

LA PRIVATISATION DES SERVICES PUBLICS EST UNE PRIVATISATION DE LA DEMOCRATIE

(cet article, publié dans la revue Actuel Marx, n° 34, 2° semestre 2003, garde toute sa pertinence. Seuls les exemples sont datés. On remarquera à ce propos que la fusion Gaz de France-Suez en une entreprise aujourd'hui dénommée Engie, a abouti à une privatisation de fait)   La défense des services publics est un des points chauds de la contestation des politiques néo-libérales, non seulement en France, mais encore à travers le monde. C’est même un point de ralliement, puisqu’elle sert à la fois à critiquer la marchandisation... [Lire la suite]
Posté par tony-andreani à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 novembre 2018

VERS UN SOCIALISME ASSOCIATIF

 (conférence à l'Université de Bilbao et à l'Université de Saint Sébastien, avril 2012)   Je commencerai par un bref aperçu historique du contexte historique devant lequel nous nous trouvons, trente ans après la « révolution conservatrice » et la mise en place d’un nouveau régime du capitalisme, vingt ans après la chute du système soviétique, quatre ans après le début de la grande crise du capitalisme financiarisé et mondialisé, et à l’heure où plusieurs pays, qui se réclament du socialisme,  semblent avoir... [Lire la suite]
24 novembre 2018

DENOUER LES PARADOXES DE LA PROPRIETE D'ETAT

  La propriété d’Etat a été longtemps tenue pour synonyme de socialisme. On ne voyait pas comment la propriété commune pouvait être autre chose que la propriété d’Etat – en attendant le dépérissement de l’Etat, qui conduirait au communisme. Les fondateurs du marxisme avaient eu beau prendre leurs distances, on n’avait retenu que le programme, tout transitoire, du Manifeste. Quant à la social-démocratie moderne, elle lui avait aussi fait sa place dans son projet d’économie mixte. Aujourd’hui cette propriété d’Etat semble emportée... [Lire la suite]
Posté par tony-andreani à 18:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 avril 2010

Socialisme et verrous européens

    Socialisme et verrous européens               La crise majeure que connaît le capitalisme, et que plus personne ne conteste, pourrait remettre, bien plus tôt que nous le pensions,  le socialisme sur l’agenda historique. On a bien assisté à ce qui paraissait impensable il y a seulement quelques mois : quelques nationalisations certes en catastrophe, mais aussi     l’évocation de nationalisations encore plus larges (et ceci même aux Etats-Unis !) ;... [Lire la suite]