20 décembre 2015

CONSTITUTIONNALISER L'ETAT D'URGENCE : UN ATTENTAT CONTRE LA DEMOCRATIE

  On ne sait pas encore quelle va être la réponse du Conseil d’Etat au projet du gouvernement Hollande de constitutionnaliser l’état d’urgence. Mais ce que l’on sait, c’est qu’il faudra combattre ce projet de toutes ses forces. Ceux qui le soutiennent avancent que la République a le droit et le devoir de se défendre, quand elle est menacée, par cet état d’exception, à condition qu’il ne soit que temporaire. Et ils invoquent les grands penseurs, de Machiavel à Montesquieu, qui ont admiré la République romaine pour avoir institué... [Lire la suite]
Posté par tony-andreani à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2015

LE BILAN DE FRANCOIS HOLLANDE ET LA PRESDENTIELLE DE 2017

  C’est un bilan extrêmement négatif. On cherche vainement quelque mesure ou loi qui aient pu améliorer le bien-être de la grande masse de la population, pendant que les plus riches ont été épargnés, en dehors de quelques dispositions cosmétiques sur la fiscalité. C’est le résultat des politiques d’austérité et de la volonté d’accentuer la transformation libérale de l’économie.   1° De fait la croissance est restée en panne : 0% en 2012, 0,3% en 2013, 0,4% en 2014. Un léger mieux est probable en 2015, mais il est dû... [Lire la suite]
Posté par tony-andreani à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juin 2014

ALSTOM : UNE "NATIONALISATION" QUI NE SERT A RIEN ?

  Encore une fois, les commentateurs politiques accrédités arrangent la réalité à leur façon et ne manquent pas une occasion de dénoncer l’intrusion de l’Etat dans les affaires du privé. La prise de participation de ce dernier au capital d’Alstom ne servirait à rien, puisqu’il faut posséder 50% des actions (au lieu de 20%), et une majorité d’administrateurs (au lieu de 2 sur une douzaine), pour contrôler une entreprise. Cette entrée de l’Etat au capital d’Alstom ne serait qu’une concession onéreuse faite au ministre Montebourg... [Lire la suite]
07 juin 2012

Raisons du vote Sarkozy

Mais pourquoi donc tant d’électeurs ont-ils voté  pour Nicolas Sarkozy ?     Près de la moitié des suffrages exprimés se sont portés sur Nicolas Sarkozy au deuxième tour de l’élection présidentielle[1]. Il y avait déjà des côtés paradoxaux dans le vote qui s’était exprimé en sa faveur en 2007, mais, cette fois, ils sont encore plus frappants, et voilà ce qui doit nous interroger. En quelques mots, ce sont les suivants. 1. Dans cet étrange régime qu’est le système présidentiel français, la personnalité des... [Lire la suite]
27 février 2012

Où en est la gauche cinq ans après?

  Ce qui a été fait va-t-il permettre de gagner ?   Au lendemain de la défaite de la gauche en 2007 j’écrivais un texte pour en chercher les raisons et je m’autorisais à énoncer quelques préconisations pour « cesser de perdre ». Ce texte, outre qu’il ne provenait pas d’un ténor politique, a dû rester confidentiel, perdu dans une revue. Mais, en le relisant, je lui trouve un certain intérêt et je me suis demandé ce qu’il en était aujourd’hui, à la veille de la nouvelle élection présidentielle. Je livre... [Lire la suite]